logo Amanni

Arnaud Quesney

Arnaud Quesney a obtenu un doctorat en télédétection il y a 25 ans. Depuis, il travaille dans le domaine de l’observation de la Terre, en collaboration avec les principales agences spatiales internationales. Il occupe actuellement le poste de directeur scientifique dans une entreprise privée à Toulouse.

Depuis de nombreuses années, Arnaud Quesney est frappé par la beauté des images satellites, un aspect qui restait toujours en marge de leur contenu informatif utile dans le cadre de son activité professionnelle. En avril 2020, suivant son intuition que les images satellites ont également un énorme pouvoir émotionnel, il a commencé à exercer sa créativité pour révéler ce potentiel et s’est engagé dans une activité artistique pendant son temps libre. Il se décrit comme un observateur, un témoin et une sentinelle des espaces naturels.

Ses créations sont issues d’images acquises par les satellites européens Sentinel-2 (ESA). Elles sont prétraitées à travers ses propres chaînes de traitement s’appuyant sur de l’Intelligence Artificielle et des algorithmes évolués, nécessitant de fortes compétences en traitement d’images satellites qu’il maîtrise.

Les morpho-structures spatiales de son travail sont d’origine naturelle. La colorimétrie et la luminosité sont retravaillées sur la base de critères esthétiques et émotionnels afin d’offrir une expérience plus immersive, faisant référence à un percept, selon la proposition du philosophe français Gilles Deleuze. Ses tableaux fournissent une perception augmentée de la Terre vue sous un angle différent, une rencontre émotionnelle qui déclenche une conscience environnementale et une empathie envers la Nature. A travers des émotions visuelles, Arnaud Quesney souhaite que ses œuvres contribuent à élever notre niveau de conscience et il cherche à provoquer une plus grande implication ; “Je me sens hypnotisé par sa beauté, concerné par la fragilité/nature temporaire de la Nature et humble face à quelque chose de plus grand que moi.”

Arnaud Quesney a reçu le prix GeoArt 2021, dans la catégorie Photographie. Ce concours international était organisé par la communauté GEO (Group on Earth Observation), regroupant plus de 200 pays et organisations.

Ses créations sont disponibles uniquement en grand format afin de pouvoir apprécier la composition globale tout en ayant accès à des détails explicatifs au fur et à mesure que l’on se rapproche. Tous ses tableaux sont imprimés sur un support Plexi qui souligne les contrastes, magnifie les couleurs et accentue la profondeur de l’image, et sont livrés sur un châssis Alu Dibond comprenant une attache murale. Chaque tableau est numéroté et signé par l’artiste.

11