logo Amanni

Vous vous demandez quelle est la différence entre une sculpture ronde-bosse et une bas-relief ? Qu’il s’agisse d’une œuvre contemporaine ou d’une œuvre d’art plus ancienne, découvrez comment analyser une sculpture, en trois grandes étapes.

Qu’est-ce qu’une sculpture ? 

D’après le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales), nous pouvons définir la sculpture comme : l’œuvre d’art obtenue par la taille directe dans un matériau dur. Elle représente, soit une figure à trois dimensions (statue, buste…), soit un élément en relief incorporé à la surface d’un plan (bas-relief, haut-relief…). On considère que l’on peut sculpter en enlevant de la matière (procédé soustractif), ou en ajoutant (procédé additif).

On distingue quatre techniques principales : 

  • Sculpter : l’artiste découpe, taille, une forme à partir d’un matériau dur, comme la pierre ou le bois. Il retire de la matière. C’est le cas de cette sculpture de Hugues Malbreil.
  • Mouler : l’artiste fait fondre un matériau, comme le métal, et le verse dans un moule. L’œuvre doit refroidir pour être démoulée. C’est un procédé additif.
  • Modeler : grâce à un matériau malléable, comme l’argile, l’artiste crée, façonne une forme. C’est également un procédé additif. Nous pouvons prendre l’exemple de cette sculpture de Sandrine Verdier.
  • Assembler : l’artiste prend divers matériaux et/ou objets. Il les réunit afin de créer une nouvelle œuvre.
  • Analyser une sculpture : qu’est-ce que je vois ? 

    Les dimensions

    Comme toujours, lorsque vous analysez une œuvre d’art, la première question à vous poser est : qu’est-ce que vous voyez ? Commencez par ce qui est directement sous vos yeux : quelle taille fait la sculpture ? Est-elle plus grande que le spectateur ? Est-elle en 2D ou 3D ?

    Le type de sculpture 

    Il existe différents types de sculptures. Vous en trouverez en relief, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas détachées du fond. Elles sont en général rattachées à un mur. 

    Une sculpture en bas-relief présente, comme son nom l’indique, un faible relief. Rattachée à son fond, elle est à plat. 

    Pour une sculpture en haut-relief, le sujet est presque détaché de son fond. 

    Ces deux types de sculpture sont très courants dans les églises, par exemple. La sculpture en ronde-bosse, quant à elle, ne repose pas contre un fond, mais sur un socle. Elle peut être regardée sous tous les angles, même si la partie arrière n’est pas toujours travaillée.

    La matière

    Autre point très important en sculpture : de quelle matière est-elle composée ? Cela va vous donner beaucoup d’indications sur l’œuvre. Vous saurez si elle a été taillée, ou moulée, par exemple. Évidemment, elle peut être composée de différents matériaux. Au-delà de la matière, vous pouvez être plus spécifique en vous intéressant à l’aspect de la surface : quel est son degré de finition, ou d’inachèvement ? Est-il lisse ? 

    Le point de vue

    Demandez-vous ensuite : pouvez-vous regarder la sculpture sous tous ses angles, ou seulement d’un seul endroit ? Si elle est faite pour être regardée de tous les côtés, chaque côté présente-t-il un intérêt esthétique équivalent ? Est-elle faite pour être vue de près ou de loin ? Vous surplombe-t-elle ? 

    Le sujet

    Enfin, comme pour toute œuvre d’art, il est temps de s’intéresser à son sujet, au-delà des techniques de réalisation. Qu’est-ce que la sculpture représente ? Le sujet est-il représentatif ou abstrait ? Est-il en lien avec la religion ? Est-ce un portrait ? Est-il statique, ou donne-t-il une impression de mouvement ? 

    Qu’est-ce que je sais ?

    L’artiste

    Il est temps d’aller au-delà de ce qu’on voit, vers ce que l’on sait. Qui est l’artiste ? À quel mouvement artistique appartient-il ? Que connaissez-vous de ses autres réalisations ? Cette œuvre a-t-elle été faite en début de carrière, ou plutôt vers sa fin ? Je vous rassure, vous n’êtes pas obligé de tout connaître de tête. Si vous êtes dans un musée, ou une galerie d’art, profitez des informations mises à votre disposition. Sinon, sortez le téléphone de votre poche et faites une rapide recherche sur l’individu.

    Le contexte 

    Une œuvre d’art s’inscrit dans son époque. Recherchez donc la date de création, ainsi que le lieu. Dans quelle société évolue l’artiste ? Dans quel pays ? Que se passe-t-il dans son monde lorsqu’il a créé la sculpture ? S’inscrit-il dans la continuité d’un courant artistique, ou vient-il casser les codes pour en créer un nouveau ? La sculpture a-t-elle une fonction (funéraire, par exemple) ? Est-ce que cette œuvre a été commandée à l’artiste ? 

    Le lieu

    Souvent, les sculptures, particulièrement quand elles répondent à une commande, sont réalisées pour un lieu défini. Où se trouve-t-elle ? Comment s’intègre-t-elle dans l’espace ? Est-elle en intérieur ou extérieur ? Interagit-elle avec d’autres éléments du lieu ?

    Qu’est-ce que j’en déduis ? 

    Il est maintenant temps de vous remuer les méninges : qu’est-ce que vous déduisez de toutes les informations précédemment récoltées ? D’après vous, quel message a voulu faire passer l’artiste ? Quels sentiments crée-t-elle chez ses spectateurs ? Quand vous la regardez, êtes-vous apaisé par sa beauté ? Dérangé par ce qu’elle représente ?  Est-ce que cette œuvre a une valeur politique ? Historique ? Artistique ? 

    Ce sont autant de questions à vous poser pour comprendre pourquoi cette œuvre a-t-elle été réalisée.

    Cas d’étude : analyser une sculpture 

    À vous de jouer ! Prenons cette sculpture, Panther de Neven : 

    Comment analyser une sculpture
    Qu’est-ce que vous voyez dès le premier abord ?

    Que voyez-vous ? Que savez-vous ? Qu’en déduisez-vous ? 

    Tout d’abord, on constate que cette sculpture est en bois. Elle représente une panthère, de façon réaliste. L’œuvre peut être observée de tous les côtés. Elle nous donne une impression de mouvement : la panthère avance, l’avant-main tapi au sol, la queue dressée, comme si elle s’apprêtait à bondir en pleine chasse.

    On apprend que l’artiste, Christophe Cortijo alias Neven, est passionné par le travail du bois, depuis toujours. Si on pouvait s’interroger sur le processus de réalisation, il s’agit ici d’une modélisation numérique et d’une découpe grâce à un robot, fabriqué par l’artiste. Suite à la naissance de son premier enfant, Christophe se lance dans la fabrication de mobilier personnalisé pour enfant. Il se tourne ensuite vers la création d’œuvres originales, à l’aide d’outils modernes. Enfin, il se spécialise dans la création de sculptures géométriques

    On peut alors imaginer qu’avec cette panthère, il a voulu créer un objet qui pourra prendre place dans votre salon, comme objet de décoration insolite. Là où certains pourront être marqués par la réalisation géométrique de la panthère, d’autres, comme les plus petits, seront happés par la beauté de l’animal, par l’impression de mouvement qu’il dégage. 

    Vous savez maintenant comment analyser une sculpture. Tout du moins, vous avez toutes les clés en main pour le faire. Leur meilleur moyen d’apprendre restant de pratiquer, nous vous invitons à exercer votre œil sur différentes sculptures, présentées lors d’exposition comme en plein-air. Toulousains, nous vous invitons à aller admirer les sculptures de James Colomina.

    1