Emilie Pannier

Le travail d’Emilie s’inscrit dans la filiation des “scènes de genre”, à la recherche d’une sublimation de l’anecdotique.

Son sujet : la ville et son ventre en perpétuel mouvement; ses scènes quotidiennes sont devenues son théâtre pictural.

La ville à l’image de l’homme est vouée au changement dans un flux permanent d’informations. Dans un monde où tout va vite, où l’Histoire s’écrit sur nos murs, Emilie interroge l’espace de l’instant.

“L’oeuvre est arrêt du temps.” Pierre Bonnard.

Dans cet intervalle, sa peinture agit comme un révélateur.

Ses toiles sont des arrêts sur images dévoilant la puissance graphique des structures urbaines et leurs incessantes transformations. La lumière et les couleurs apparaissent.

28