May

May ne le cache pas, elle est une grande anxieuse, sa thérapie : la peinture.  

Au départ il y a la photographie. Depuis l’adolescence. D’une passion elle en fait un métier et se spécialise dans le portrait. 

Mais à la trentaine elle se remet en question et décide de faire une pause. Elle commence alors à gribouiller au stylo et en janvier 2019 elle se met à l’acrylique. 

May a besoin de travail plus manuel, plus brut. Un besoin de trouver comment canaliser ses émotions et son anxiété. 

C’est dans la peinture intuitive et en mixant les différentes techniques qu’elle trouve son bonheur et la sérénité.

Elle aime travailler la matière d’un côté en acrylique et de l’autre côté elle découvre l’aquarelle l’encre et ses superpositions. 

Œuvres proposées

8 résultats affichés

8